Laetitia Donzel

Naturopathe certifiée

contactlvita@gmail.com

0381578732

©2019 by Laetitia Donzel. Proudly created with Wix.com

Sauf accident, tout dysfonctionnement se prépare longtemps avant de se manifester.

Au fait, c'est quoi la santé ?

 

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité »

Définition de l'OMS

Organisation mondiale de la santé

 La santé est le maintien de l'équilibre de nos facteurs vitaux (physique et psychique) quels que soient les contraintes, c'est à dire revenir à l’état de bien-être malgré des sollicitations permanentes.

 

Comment les troubles apparaissent ?

"l’épigénétique est la modulation de l’expression de nos gènes en fonction de notre comportement relatif à 5 éléments connectés constamment dans nos vies de tous les jours:

1. Notre alimentation, ce que nous mangeons, notre façon de nous nourrir nous et les centaines de milliers de milliards de microbes qui constituent en majeure partie chacun de nous

2. Une activité physique appropriée

3. Notre façon personnelle de gérer le stress (nos pensées influent également sur l'expression de nos gènes)

4. Le plaisir dans ce que nous faisons

5. Un réseau social, amical et familial qui nous rendent heureux"

Joël de Rosnay, scientifique et également un des pionniers de la pratique du surf en France.

 

D'un point de vue naturopathique, la maladie est avant tout due à un encrassement des humeurs de l'organisme

Les humeurs sont les liquides organiques dans notre corps (sang, lymphe, sérum…).

Chez un adulte en bonne santé, les liquides représentent 71 % de son poids.

Ces humeurs

  • alimentent nos cellules en oxygène et nutriments,

  • véhiculent les éléments fabriqués par nos cellules, par exemple des hormones.

  • véhiculent les déchets produits par nos cellules, les déchets issus de la digestion et les déchets des substances chimiques.

Les filtres de ces humeurs sont les émonctoires, Ils éliminent les déchets de notre organisme, ils sont quatre:

  • la peau

  • les poumons

  • Les reins

  • le trio foie/vésicule biliaire/intestins

Une mauvaise alimentation, la sédentarité, la pollution et le stress nuisent à la qualité de nos humeurs.

Une mauvaise alimentation:  si la quantité de déchets à éliminer est trop importante notre organisme n’aura pas la possibilité de les éliminer complètement.

la sédentarité: elle a plus de conséquences que nous l'imaginons car notre organisme a besoin de l’activité physique pour stimuler l’élimination des déchets :

- pour stimuler la sudation (la peau)

- pour amplifier les échanges respiratoires (les poumons)

- pour réguler la miction (concentration des urines) (les reins)

- pour favoriser  le travail intestinal post-exercice (le trio foie/vésicule biliaire/intestins)

Nous comprenons que l'activité physique enclenche l'activation de nos quatre filtres.

De plus l’activité physique assure le "malaxage" des organes et favorise le drainage des tissus sollicités.

la pollution: les déchets comme les pesticides, les produits de synthèse chimique ont tendance à rester dans nos humeurs car de diamètre trop gros, ils demandent beaucoup d'efforts à notre organisme pour finalement être évacués.

 

Le stress et les émotions refoulées: nos humeurs sont affectées par le stress et les émotions que nous n'exprimons pas, des toxines se forment et nos émonctoires vont devoir les éliminer.

Pour s'en rendre compte il suffit de se rappeler une grosse peur : nous transpirons et avons eu peut-être envie d'uriner. La peur pousse notre organisme à produire adrénaline et cortisol qu'il faudra ensuite éliminer. Or la peau et les reins sont deux des filtres de nos humeurs.

Ou encore un examen, un entretien: douleur abdominale, nausées ou diarrhées....

A l'inverse tombons amoureux(se) et notre métabolisme s'améliore, nous nous sentons plus énergique, etc

En résumé, mauvaise alimentation, sédentarité, pollution et stress surchargent nos filtres.
Les humeurs ne sont plus nettoyées régulièrement. Elles se saturent, s'épaississent.

les échanges cellulaires ne peuvent plus être de bonne qualité, c’est-à-dire:

  • les humeurs étant trop encrassées même si l'alimentation devient parfaite et sans produits chimiques, ses nutriments auront beaucoup de difficultés à atteindre la cellule parce qu’il y aura trop de déchets autour.

  • Les déchets qui sont à l’intérieur de la cellule, qui sont dus au métabolisme, ne peuvent plus être évacués.

  • Les éléments qui sont fabriqués par les cellules ne pourront pas sortir de la cellule pour être véhiculés vers différents organes.

Donc nos cellules, et par conséquent nos tissus, nos organes ne sont plus irrigués correctement.

Les tissus ne sont plus correctement "nourris" ,et les organes ne peuvent plus effectuer convenablement leur travail. Et à la longue, les problèmes de santé s’installent.

 

 

Notre force vitale disponible va alors chercher à  libérer notre organisme des déchets de toutes sortes et d’épurer ainsi nos humeurs dans lesquelles baignent et se nourrissent nos cellules.

 

 

Cette élimination sera naturelle ou pathologique, c'est à dire par des émonctoires moins sollicités ou "dé-saturés" ou par la maladie, suivant le degré d'encrassement, la force vitale disponible et le terrain.

C’est l’art du naturopathe d'aider à retrouver l'équilibre

Les interventions du naturopathe visent à activer, nourrir et renforcer les capacités d’auto-guérison propres à chacun. Il n'applique pas de solutions naturelles sur un symptôme, il en cherche la cause en remontant le plus loin possible.

Il établit un bilan de vitalité (qui n’est pas un diagnostic) à partir d'un questionnaire précis, l'anamnèse, portant sur les habitudes de vie, l'hérédité, les manifestations physiques, psychologiques et émotionnelle de la personne.

La mise en relation des informations recueillies vont permettre d'établir quel est  le terrain, le niveau de vitalité et estimer les surcharges et les carences.

Sa démarche consiste ensuite à conseiller le consultant pour l'aider à rétablir une hygiène de vie globale : alimentaire, musculaire et psychique, afin de retrouver la santé et de devenir acteur de sa propre santé de façon autonome. (Ce programme d’hygiène vitale ne remplace en aucun cas une ordonnance).

 

 

 

La qualité de vie en est le premier bénéfice, puis l’optimisation de l'immunité, la vitalité, la créativité, le développement personnel, le relationnel...

Suivant les principes de l'épigénétique le bénéfice est encore bien plus grand puisque nous savons aujourd'hui que notre hygiène de vie globale peut conduire à des modifications dans l’expression de nos gènes, sans affecter leur séquence !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Quelques définitions

Vitalité

 

La vitalité en naturopathie est l’ensemble des processus défensifs,

adaptatifs, homéostatiques (recherche de l'équilibre) d’une personne.

Elle s’exprime essentiellement dans les fonctionnements optimums

du système nerveux et hormonaux.

Nous la qualifions souvent d' "allant",d' "allégresse", d' "ardeur",

de "dynamisme", d' "énergie".

 

il s'agit de la force, de la vigueur, d’une personne bénéficiant du maximum

de ses potentiels et de ses ressources.

Elle tend bien entendu à décliner avec l’avancée en âge et sous l’effet de

diverses formes de stress.

Terrain

Le terrain est la somme de plusieurs facteurs :

  • la constitution (ensemble des paramètres innées), 

  • le tempérament (ensemble des paramètres acquis) et 

  • la toxémie (intoxication/encrassement des humeurs).

Le terrain est à l'homme ce que la terre est au potager,

nous l'enrichissons ou le polluons et de ce terreau évolue, s'épanouit ou se flétrit le vivant.

Naturopathie

 

Reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) comme étant la 3è médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique, la naturopathie est une méthode holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.

Stress

"Agression de l'organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d'adaptation."